Accueil du siteALEi-xpressionLes chroniques d’Albert
Dernière mise à jour :
jeudi 27 octobre 2016
Statistiques éditoriales :
283 Articles
46 Brèves
15 Sites Web
170 Auteurs

Statistiques des visites :
0 aujourd'hui
0 hier
235413 depuis le début
   
Brèves
La chorale Jitro à CALONNE-RICOUART
jeudi 10 mai

Demain, vendredi 11 mai 2012, la chorale tchèque de Jitro se produira dans l’enceinte de l’église Saint-Stanislas. …

La soirée, organisée par le comité des fêtes de la commune, commencera dès 18 h 30.

Cette chorale d’enfants est célèbre dans le monde entier. Elle porte le nom de son fondateur, Hradec Kràlové Jitro, qui l’a composée en 1973. Les jeunes chanteurs sont âgés de 12 à 19 ans. La formation de 35 chanteurs s’inscrit dans la tradition de la musique tchèque. Elle sera placée sous la conduite de Jirï Skopal et accompagnée par le pianiste Mickaël Chrobäk. Déjà venue en 2006, la chorale de Jitro assurera le spectacle pendant une heure trente. Le concert revisitera un répertoire musicale varié, de Vivaldi à l’Ave Maria. Au programme, une quinzaine de chants au total. « Cette chorale fait partie des quatre meilleures mondiales parmi 230 chorales environ », assure André Delcourt, maire de la commune.

La capacité d’accueil du lieu étant restreinte, le nombre de places sera limité. Les réservations sont conseillées. •

Demain, à 18 h 30, église Saint-Stanisla. Réservations en mairie en appelant au Tél : 03 21 52 18 52 ou au café Le Nemrod Tarifs : 10 et 8 euros.

 
Création d’une unité de combat
vendredi 4 mai

Les quatre pays du groupe de Visegrad entendent créer une unité de combat


Les ministres de la Défense des quatre pays d’Europe centrale composant le groupe de Visegrad se sont mis d’accord, ce vendredi, à Litomèrice, en Bohême du Nord, sur la création d’une unité militaire commune dans le cadre de l’Union européenne. Celle-ci devrait être composée de 3000 soldats tchèques, slovaques, polonais et hongrois. Les ministres entendent organiser des exercices communs et prévoient également des achats de l’équipement militaire. L’unité de combat en question devrait être créée d’ici 2016. Les exercices militaires pourraient avoir lieu des 2013 et devraient se poursuivre notamment après la fin de la mission de l’OTAN en Afghanistan, ou la République Tchèque, la Slovaquie, la Pologne et la Hongrie déploient au total 3600 soldats.

Ecouter l’info sur Radio Prague

 
Facebook
samedi 10 mars

Si vous avez un compte Facebook, vous pouvez demander à rejoindre le groupe des Tchèque et Slovaques autour de Lille : Slovaci a Cesi v Lille.
De nombreuses informations et communications y sont déposées par les participants. A bientôt !

 
Enduro du Touquet - Quaduro
dimanche 5 février

Dans la série : Ces Tchèques qui s’illustrent chez nous :

Saluons la performance du seul tchèque engagé sur l’épreuve cette année : Dufek Dalibor (dossard 154), de la Team Max 2 qui a terminé 170e lors de la course de samedi avec 9 tours. Le Quaduro mettait en compétition 430 pilotes de quads de nombreux pays. Le Suzuki LTR de Dalibor a fait le parcours en 3h39mn11s505. Le premier, le nordiste Jérémy Warnia a accompli quand à lui, 12 tours. Dufek est 23e au classement des pilotes étrangers. En 2011, avec le dossard 430, il avait terminé la course en 224e position. Un autre concurrent tchèque avait quand à lui terminé en 91e place.

 
Sur le Web : Dufek Dalibor (cze)
2009
jeudi 1er janvier

L’année commence avec la présidence tchèque aux commandes de l’Europe, pour les six mois à venir.

Et également l’entrée dans l’euro de la Slovaquie

Bonne année à tous !

 
Sur le Web
ANTS - Caen - Amitié normande, tchèque et slovaque

Association régionale ( Loi 1901 ) pour le développement des liens d’amitié et des échanges culturels entre Normands, Tchèques et Slovaques.

Notre association est née après la partition de la Tchécoslovaquie, en avril 1993. Elle est issue de l’ Association France-Tchécoslovaquie, dissoute au début de la même année en raison des changements politiques et économiques.

Forte de son réseau d’amis Normands, Tchèques et Slovaques, de ses bonnes relations avec les Ambassades mais aussi avec d’autres associations d’amitié franco-tchéco-slovaque en France, notre association “Amitié Normande, Tchèque et Slovaque“, l’ANTS, continue de développer, sur des bases différentes, les liens amicaux avec les deux Républiques qui font désormais, depuis le 1er mai 2004, partie de l’Union Européenne.

Chambre de Commerce Franco-tcheque
Chambre de Commerce Franco-Tchèque à Prague : investir, annuaires d’entreprises, opportunités d’affaires, informations économiques, emploi
Les chroniques d’Albert
Notre président d’honneur, Albert Braem possède un fond documentaire et des archives en belle quantité. En plus de son goût pour la recherche d’informations. Réguliérement, il nous remet des petit documents de son cru, sur des sujets divers, mais toujours en rapport avec l’Europe. Vous retrouverez ici ces documents.
 
Articles publiés dans cette rubrique
lundi 19 mai 2008
par xav
Un aviateur tchque
abattu prs d’Armentires en 1942
Echappant aux nazis, des aviateurs tchèques avaient quitté, pour la France, leur pays amputé par nos lâches accords de Munich de septembre 1938. Ils ont défendu Arras en mai 1940. Plusieurs sont enterrés dans leur cimetière de Neuville-Saint-Vaast (62). Repliés en Angleterre, à l’automne, il défendent Londre qui leur doit une fière chandelle : la R.A.F. était à bout de souffle.
Le sergent Karel PAVLIK est pilote de chasse sur Spitfire dans une escadrille tchèque. Le 5 mai 1942 à 15h, il a été abattu au dessus du Mont Kemmel en combat contre la chasse allemande par l’ "Hauptman" Priller lors d’une opération (…)

lire la suite de l'article
lundi 19 mai 2008
par xav
Des soldats tchques Dunkerque en 1944
La brigade tchèque du général LISKA, avec les F.F.I. , assiègent la poche de Dunkerque, encore occupée par les allemands, de septembre 1944 au 9 mai 1945, un jour après la paix. Wormhout garde les traces de leur état major, Esquelbecq le souvenir de leur lieu de repos à la Plaine au bois. Douzes tombes de ces soldats sont au carré britannique du cimetière communal de Cassel, 39 à Adinkerque (B), d ’autres au cimetière de Dunkerque. Une plaque à leur mémoire est visible sur la digue de Dunkerque. En 1955, Dunkerque s’est souvenu d’eux par des cérémonies officielles du cinquantenaire.
Retourné en (…)

lire la suite de l'article
mardi 23 septembre 2008
par xav
Autour d’un verre, l’Europe !
D’un verre de vin ?
Armentières n’a pas de vignes. Mais d’Armentières, on aperçoit Kemmel, sa vigne de Monteberg avec ses 20 000 bouteilles annuelles. A 500 mètres du monument de Karel Pavlik, aviateur tchèque basé en Angleterre abattu au combat contre la Luftwaffe le 5 mai 1942.
Il y eu une foire au vin à Kemmel, au château de Warande le 15 Aout. Le vin Tchèque de Litomerice y était !!
Un verre pour comparer les cépages… et rapprocher Armentières de Litomérice.
D’un verre de bière ?
Du houblon à Armentières ? Jadis les brasseries et demain un musée de la bière. Mais à Ploegsteert, si ! Et pas loin, (…)

lire la suite de l'article
mercredi 12 novembre 2008
par xav
Un armentièrois près de Litomérice
Déjà en mai 1945
Monsieur Alfred Dusautier, 23 ans, a été requis en 1943, à Armentières occupée, pour le STO, Service du Travail Obligatoire. Il devient … marinier en Allemagne. Dans ses mémoires de guerre, il raconte son dernier voyage de STO en avril sur une péniche de 1200 tonnes, la K.V.A.G. 58. Elle transporte des gueuses depuis Braunschweig vers Prague par l’Elbe et la Moldau (Vltava). Il fit 620 km en Allemagne et 65 en Tchéquie, jusqu’a … Lovosice. En naviguant, il voit sur la rive gauche l’armée allemande en déroute, fuyant l’avance américaine. LA ville de Dresde incendiée depuis la nuit du 13 au 14 (…)

lire la suite de l'article
mardi 23 septembre 2008
par xav
70 ans après les Accords de Munich , et Litomérice
Le 30 septembre 1938
30 Septembre 1938, anglais, français, Chamberlin, Daladier abandonnent les tchèques à Hitler.
En 1918, les Tchéco-Slovaques avaient bâti leur pays sur les ruines de l’empire Austro-Hongrois. Les premiers, de l’ex couronne de Bohême, sur l’Autriche, les seconds sur la Hongrie d’alors.
20% de ces tchèques, d’origine germanique, parlent allemand. Depuis 700 ans, ils étaient venus dans les monts frontaliers comme défricheurs, mineurs et artisans. Ils se sentaient de Bohême germanique et sujets d’Autriche. Pas d’Allemagne, encore en morceaux.
Ils réclament alors l’autonomie dans la république et (…)

lire la suite de l'article